NOMADE : l'Humain nouveau arrive - Auria RH

NOMADE : l’Humain nouveau arrive

Homme devant desert

 Il y a 20 ans, Jacques ATTALI a écrit un livre, le Dictionnaire du XXième siècle. Il est curieux de constater que ses prévisions sont, 20 ans plus tard, en 2018, devenues réalité. Le NOMADE est bel et bien le nouvel humain en 2018

NOMADE

L’archétype humain du XXIème siècle. Ses valeurs, ses idées, ses désirs domineront la société. Le marché fera tout pour le satisfaire, lui permettre d’emporter sa maison avec lui et de rester connecté avec les principales oasis.

Depuis trente ans, cinq centièmes de l’humanité sont devenus nomades : travailleurs migrants, réfugiés politiques, paysans chassés de leur terre, mais aussi membres de l’hyperclasse.

Un habitant sur cinq aux Etats Unis déménage tous les ans, un sur dix en Europe. Dans trente ans, le dixième de l’humanité au moins sera nomade – de luxe ou de misère . De plus en plus urbain et déraciné, on le sera comme citoyen, consommateur, conjoint, travailleur.

Il y aura trois sortes de nomades : de luxe (les membres de l’hyperclasse) ; de misère, qui devront se déplacer leur vie durant pour survivre ; et virtuels, l’immense majorité, qui vivront, sédentaires, dans le cocooning, à la fois dans l’espérance d’avoir un jour les moyens du nomadisme de luxe et dans la hantise de basculer dans celui de misère. Tous devront redécouvrir les conditions de la navigation en tribu, les vérités vagabondes valables pour tous les nomades, quelle que soit leur classe.

Tout nomade devra être léger, libre, hospitalier, vigilant, connecté et fraternel.

– Léger : les richesses matérielles l’encombreraient dans ses déplacements ; il ne peut accumuler que des idées, des expériences, des savoirs et des relations.

– Libre : créatif, concentré sur les choses essentielles ; son identité n’est pas définie par un territoire à défendre, mais par une culture, une idéologie ou un dieu qu’il transporte avec lui, et par sa tribu qu’il doit défendre même si, pour ce faire, il lui faut lever le camp. En mer, il devra sans cesse changer de cap pour s’adapter au vent sans jamais oublier le prochain port.

– Hospitalier : courtois, ouvert aux autres, attentif aux cadeaux à faire. Il sait que de l’accueil qu’il reçoit en échange de son savoir-faire dépendra sa propre survie. S’il n’a pas laissé une image de douceur, s’il a tout détruit lors de son dernier passage, l’accès au puits lui sera interdit. Contrairement à la légende, il n’est pas d’être plus pacifique que le nomade : il ne meurt pas pour garder une terre, mais pour conserver le droit de la quitter.

– Vigilant : son camp est fragile, sans remparts ni pièges. Même s’il a choisi, pour planter sa tente, un endroit dégagé, même s’il s’est montré lui-même hospitalier, l’ennemi, peut surgir à l’improviste, de n’importe où, n’importe quand. Il est donc prêt à tout instant à lever le camp ou à affronter cet ennemi surgi du désert ou de la forêt . Navigateur, il reste à l’affût des écueils et des tempêtes.

-Connecté : pour survivre, il reste relié à toute la tribu, et si possible avec l’oasis prochaine. A cette fin, il emporte avec lui des moyens de transmettre.

– Fraternel : nomade vient d’un mot grec qui signifie partager. Il ne peut survivre que s’il sait partager ses champs d’errance avec les autres tribus. L’exclusion, c’est la mort. Pas de vie nomade sans guet : pas de guet sans tours de garde, autrement dit sans organisation de la Fraternité.

NOMADISME

Les civilisations, devenues toutes sédentaires il y a dix mille ans, se reconstruiront bientôt l’une après l’autre autour du nomadisme. Tout y deviendra mobile, par ce que précaire : les hommes, les objets, les institutions, les entreprises, les informations, bien sûr, mais aussi les distractions dans le tourisme et dans les masques, les labyrinthes et les drogues de l’hypermonde.

L’histoire du nomadisme montre que de ses tribus peuvent surgir d’exceptionnels artistes, spécialistes d’œuvres légères, portatives : musiques, bijoux, statuettes, tableaux, littérature orale, etc.

Les valeurs du nomadisme seront celles de sociétés sans cesse sur la brèche et à la jointure entre deux mondes, nécessairement respectueuses des valeurs des civilisations sédentaires qui les accueillent et les tolèrent. Plus tard, s’organisera la simultanéité de nomadismes pluriels, la promiscuité de tribus différentes, la fraternité des cousins.

Il faudra alors inventer un droit très particulier, différent du droit sédentaire : car sans Loi, il n’y a pas de nomadisme. Le premier objet nomade a été d’ailleurs la Loi elle-même, parole reçue dans le désert sous forme de tables de pierre transportées sans le Tabernacle, objet sacré nomade par excellence. »

Extrait de : Dictionnaire du XXIème siècle, Jacques ATTALI, pages 232, 233 et 234  – Editions Fayard 1998

http://www.attali.com

Découvrez Centauria

Découvrez Centauria

Impliquer le cheval pour révéler l’humain

En savoir plus

Respect Confiance Ecoute
BeTwin©, des solutions humaines du Cabinet Auria Richesses Humaines

Gagner à être bien

Faire savoir nos savoirs c’est savoir partager la connaissance

Conférences

Faire confiance à un expert RH pour trouver une solution

Consultations Humaines

En quelques « clics » toute personne peut réaliser une analyse de son profil psychologique par internet grâce au logiciel expert PerformanSe© du cabinet Auria RH.

Evaluation et profilage

Vous aussi, prenez soin de vous, formez-vous avec CENTAURIA© et, grâce au Cheval, retrouvez-vous et vivez vos émotions

Méthode Centauria©

Le cabinet Auria RH est un acteur majeur de la formation, pour aujourd’hui et pour les années à venir.

Formations

Fort de sa longue expérience, le Cabinet Auria RH élabore des solutions RH sur mesure pour votre entreprise.

Expertise RH

Recruter est un art majeur pour trouver la « perle rare »

Recrutement : un art majeur